Le mot eutonie (de eu : juste, harmonieux et de tonos : tonus) désigne à la fois l'état déquilibre tonique et la méthode mise en place par Gerda Alexander (1908-1994) pour y parvenir.

Le tonus musculaire

Il varie en fonction de la situation vécue. En invitant à l’observation des processus toniques dans de nombreux types de situations (mouvement, toucher, contact, détente, exercices avec objet, avec partenaire, repousser contre résistance...), l'eutonie développe la sensibilité corporelle. La finesse des perceptions permet l'accès conscient à la régulation tonique nécessaire au quotidien.

La méthode

L'eutonie est un extraordinaire outil de connaissance du corps et peut être utile dans toutes les situations où il est particulièrement mis en jeu : douleur, gestes ou postures professionnelles, stress, création... Elle prend aussi en compte les manifestations toniques signant l’histoire individuelle de chacun.

45GerdaSa méthodologie a été clairement mise en place par Gerda Alexander, sa fondatrice. Elle repose sur la qualité de l'observation, dirigée vers le corps. Le pratiquant est à la fois le sujet et l'objet de son expérience, tâche difficile que de séparer la sensation de l'observation de celle-ci, et dont Gerda Alexander a su mettre en évidence les conditions nécessaires.

Bien sûr cette méthode doit aussi pouvoir s'ajuster constamment au présent. Elle repose sur des fondamentaux et demande en même temps un grande capacité de créativité dans les champs d'exploration, les situations d'exercices, la prise en compte de l'environnement et des conditions particulière d'un cours ou d'une séance. L'eutoniste est aussi un "improvisateur" de génie.

Les principes de l'eutonie se découvrent et s'assimilent par la pratique.

L'eutonie se pratique sans modèle extérieur. Tout l'art pédagogique de l'eutoniste est de trouver les mots qui permettront l'expérience la plus proche de ce qu'il veut faire explorer, sans suggérer en quoi que ce soit l'effet de cette exploration pour le pratiquant, ni au niveau de ses sensations, ni au niveau de ce qu'il en comprend.

L'expérience prime. Elle se fonde sur la perception et l'observation par la personne elle-même des lieux de son corps, des principes par lesquels elle est en relation avec lui (toucher, étirement, détente, contact avec objet, repousser contre résistance, mouvement dessiné...) et du monde de ses sensations, de ce monde intérieur.

Ainsi celui qui pratique peut-il réellement s'approprier les principes de l'eutonie et les mettre en application quand il le souhaite, en "faisant" ou en étant en eutonie dans sa vie quotidienne. Il se rend ainsi autonome.