Jessie Tajinaste

    Voir les 3 videos (1'30) eutonie sur minutefacile.com

Cours d'eutonie à Paris mardi et vendredi de 11h à 12h30

les 13, 20, 27 et 30 novembre et 11 et 14 décembre 2018

 

Une recherche sur le corps et le mouvement au travers de deux pratiques :

Tahinaste1_CamilleLEVERT

L'eutonie Gerda Alexander

Le mot eutonie (de eu : juste, harmonieux et de tonos : tonus) désigne à la fois léquilibre tonique et la méthode mise en place par Gerda Alexander (1908-1994) pour y parvenir.

Le tonus musculaire varie en fonction de la situation vécue. En invitant à l'observation de ses changements, de son état par sa propre sensation dans de nombreux types de situation, l'eutonie développe la sensibilité corporelle. La finesse des perceptions permet l'accès conscient à la régulation tonique nécessaire au quotidien.

L'eutonie est un extraordinaire outil de connaissance du corps et peut être utile dans toutes les situations où il est particulièrement mis en jeu : douleur, gestes ou postures professionnelles, stress, création... Elle prend aussi en compte les manifestations toniques signant l’histoire individuelle de chacun.

L'eutonie se pratique sans modèle extérieur; l'expérience prime. Ses principes se découvrent et se connaissent par la pratique.

"L'Eutonie" par Gerda Alexander

 Cours le vendredi de 11h à 12h30 deux fois par mois.

Prochains cours: 25 mai 2018

Salle au 8 rue Eugène Sue - 75018 Paris

 

 

les3cercleslessourcesJD

La gymnastique Bothmer®

a été créée Friedrich von Bothmer dans le cadre de la première école Waldorf pour accompagner le développement corporel des élèves et faciliter leur position assise, c'est à dire une verticalité sans effort permettant l'ouverture au monde.

Elle se compose d'une trentaine d'exercices, courtes chorégraphies. Leur rythme, leur dynamique varient selon l'âge de l'enfant. Ces étapes, ces crises s'explorent dans la relation à l'espace tridimensionnel avant-arrière, haut-bas, droite-gau

Pour l'adulte, cet art du mouvement peut constituer une véritable méditation sur les dimensions de l'espace, d'un espace humain, vivant et habité.

Prochains cours :

26 mai 2018 de 14h30 à 16h30 au 4 rue de la Grande Chaumière - 75006 Paris

 

lestroiscercleslessourcesJD

Ma démarche

Parmi les multiples pratiques rencontrées dans mon parcours, ce sont ces deux disciplines que j'ai retenues. Chacune avec sa spécificité m'a permis d'approcher les mystères du corps et du mouvement. La pratique ouvre des espaces infinis de découvertes et de transformations personnelles.

C'est là, dans les cours, avec mes collègues, mes élèves, que mes questionnements peuvent le mieux s'exprimer :

D'où vient le mouvement? Qu'est-ce qu'un geste juste? La liberté, et notamment la liberté au niveau du corps, s'éduque-elle? Et pourquoi, comment, le corps guérit-il parfois ? Et pourquoi parfois pas? Y a-t-il un lien entre le mouvement et la santé? Lequel? Qu'est-ce que la douleur? Comment varie-t-elle?

Pour avancer, je pratique et je fais pratiquer, les deux vont de pair. La "précieuse solitude" de l'exercice et les observations et échanges sont indispensables, je crois, pour explorer encore et toujours ces processus.

Les groupes, les séances individuelles, les interventions dans des congrès, dans les institutions et depuis 2002 la formation professionnelle sont des espaces privilégiés. La recherche est ouverte et partagée, les expériences sont nommées, sont entendues, le travail continue.

Je rends hommage aux deux fondateurs dont je continue de mesurer le génie.

Et à tous mes enseignants, en particulier Gunna Brieghel Muller et Frau Krause, élèves directs des fondateurs, qui m'ont formée. A tous mes autres formateurs, rencontrés dans les groupes de pratique, de travail personnel, par l'étude, dans des congrès, par leurs cours, conférences et situations de vie multiples.

Et à mes collègues et à mes élèves qui m'invitent sans cesse à être là au présent. Je réalise chaque jour combien les ouvertures, le neuf, sont là constamment, comme "à disposition" de notre attention.

 

Deux pionniers aux chemins d'approche fort différents

L'eutonie et la gymnastique Bothmer sont nées au cours du vingtième siècle du travail de deux chercheurs qui ont compris l'importance de l'éducation de la sensibilité au corps et au mouvement dans le développement de la personnalité. Ils en ont fait un formidable champ d'expérimentation et d'éducation. Je voudrais vous les présenter succintement:

Gerda Alexander (1908-1994), artiste, fit très jeune l'expérience de la douleur, de la maladie. Son extraordinaire sensibilité lui permit d'éviter de graves handicaps, en percevant en elle les variations du tonus, et en apprenant à les respecter. Elle sut aussi immédiatement que ce qu'elle découvrait là était de l'ordre de lois universelles qu'il s'agissait de faire connaître à d'autres. Son travail assidu d'écoute éveillée lui permit de mettre en place une méthodologie pratique et pédagogique suffisamment précise pour être transmise. J'ai suivi ses cours, et j'ai eu avec elle des échanges décisifs pour mon orientation porfessionnelle.

Friedrich von Bothmer(1879-1941), militaire allemand, chercha après la première guerre à changer l'orientation de sa vie. Il se tourna vers la pédagogie. La rencontre avec Rudolf Steiner le détermina à s'engager auprès des enfants et de l'enseignement. Il développa, grâce à son observation quotidienne du mouvement, une gymnastique pleine de sens, en accord avec les phases du développement des élèves. Il sut faire de l'expérience des trois plans de l'espace (frontal, horizontal, sagittal) une réalité concrète et enrichissante.

Livres retraçant leur biographie:

"Les Entretiens de Talloires", réalisés par Paul Bonnetain et Jessie Delage (à l'EFEGA, tél: 06 73 20 14 43)

"La gymnastique Bothmer" par Alheidis von Bothmer, Jessie Delage et Doris Coussa avec biographie très complète de F. von Bothmer et présentation d'exercices, éditions de la Fédération des Ecoles Steiner en France.